Où sont passées toutes les feuilles ?


Où sont passées toutes les feuilles de l'été,
Perchées dans les branches ou gisant sur les pavés ?
Les arbres n'ont maintenant plus de couverture ;
L'Automne a hélas chassé toute leur verdure.

Hélas, dites-vous ? Voyez-donc cette beauté
Dont le monde, je le sais, n'est pas épargné.
C'est le temps de la mort et des secondes passant,
La lune au bois dormant dévoile son croissant.

Ne méprisez jamais cette étrange saison
À l'arôme de feu et de charbons ardents
Où fantômes, fées et lutins sortent pour de bon.

Soyez rassurés, petits, grands et chers amis ;
Car l'Automne, Reine de la nuit et des démons
Sonne votre fin et dit : "MEMENTO MORI !"